Laure Poterlot Bien Aimé
Sophrologue à Saint-Raphaël
Laure Poterlot Bien Aimé
Sophrologue à Saint-Raphaël

Les vacances arrivent à grand pas !!! Reste à les reussir...

Selon le psychologue Michel Lejoyeux : « Penser au travail pendant ses vacances est devenu une nouvelle angoisse. Certains patients en parlent car ils culpabilisent de ne pas arriver à « décrocher ».

Il indique également « que c'est normal, et que c'est peut-être seulement à la fin des vacances que vous commencerez à ne plus y penser ».

C’est parce que vous passez des mois à en rêver, à les préparer, à organiser les retrouvailles avec vos proches, vos enfants, mais surtout avec vous-même, loin des tracas quotidiens et du travail.

Que je vous invite à optimiser vos vacances et anticiper la « phase de décompression »

Les soins Access Bars Conciousness sur le lâcher prise, vous permettront de :

➡️ Accéder à une détente profonde

➡️ Relâcher la pression, Réduire le stress,

➡️ Ralentir la machine à penser

➡️ Se défaire des obligations du quotidien

➡️ Renforcer l’estime et la confiance en vous

➡️ Libérer des jugements, des croyances et blocages limitants

Osez prendre soin de vous, osez profiter de vos vacances !!!

Nous associons souvent les vacances️... avec repos,  prise de recul, l'occasion de faire le point, de prendre de bonnes résolutions (que l'on tiendra ou pas), de vivre le moment présent sans se soucier du lendemain.

Les vacances️, une nécessité pour se ressourcer et également pour se préparer à la nouvelle année qui nous attend..« Les vacances servent avant tout à s'extraire de la routine, à faire une pause dans son quotidien et à recharger les batteries, ». Cela parce que notre organisme a besoin de mouvement, mais il n'est pas équipé pour être soumis à une pression constante.  Nous avons ainsi parfois un peu l'impression qu'il suffit de se laisser aller pour en profiter pleinement...

Mais tout n'est pas si simple❗❗
Les vacances️ imposent souvent un changement de rythme de sommeil, d'alimentation, de température, les enfants excités, la fatigue qui tombe d'un coup.
Pour cela il est conseillé d'anticiper ces changements, au moins une semaine avant le départ, pour limiter le choc de ce nouveau rythme. Ce qui n'est pas facile à gérer lorsque l'on n'a pas encore arrêté de travailler.

 

️ Les vacances c'est aussi️ :

 

➡️ Le risque d'en faire trop

Beaucoup de vacanciers détestent les imprévus et ne veulent surtout pas perdre de temps, car celui-ci leur est précieux. À tel point que nous risquons parfois de trop vouloir en faire, comme si nous avions peur de rater quelque chose. Pour beaucoup « L'intérêt des vacances, c'est de faire l'expérience du vide, de la diminution et du changement d'activités, intellectuelles ou physiques. « Un pays où je ne m'ennuie pas un peu ne m'apporte rien », disait Albert Camus. En vacances, il faut tolérer un petit peu d'ennui. (...) Le vrai risque, en vacances, c'est justement d'en faire trop. (...) Les vacances idéales, c'est avant tout un état d'esprit différent de celui du travail. C'est cela le vrai changement. »

 

➡️ Le voyage pour combler « la vacance »

En effet, lorsque nous travaillons, nous sommes en permanence occupés. Or, les emplois du temps trop chargés en vacances cachent souvent autre chose : « Toutes les contraintes extérieures dont nous nous plaignons le reste de l'année (...) nous évitent de nous confronter à ce qui, dans nos pensées ou nos émotions, peut nous angoisser. Les vacances, elles, nous privent de cette protection, ce qui peut s'avérer un peu inquiétant.

Qu'en pensez vous?
 

➡️ On ne déstresse pas dès l'aéroport

Et oui, même si les vacances nous permettent se couper de notre routine quotidienne, il est souvent beaucoup plus long que prévu de les laisser derrière soi. Le dépaysement et sa capacité à nous faire oublier le quotidien est l'un des principaux attraits du voyage. Cependant il faut un «temps de décompression » en effet, couper avec un rythme soutenu qui nous vivons toute l'année, n'est pas simple : « Penser au travail pendant ses vacances est devenu une nouvelle angoisse. Certains patients en parlent car ils culpabilisent de ne pas arriver à « décrocher ». Mais c'est normal, au contraire ! C'est peut-être seulement à la fin des vacances que vous commencerez à ne plus y penser ».

➡️ Le fameux "profitez du moment présent"

Nous y pensons tant, tellement longtemps que nous les idéalisons. Du coup, nous imaginons que nos vacances seront forcément parfaites. Seulement à la moindre contrariété - moins de soleil, un retard d'avion, un hôtel pas top - nous sommes déçus.
Pour ne pas trop se mettre la pression et éviter les déceptions, mieux vaut laisser une petite place à l'improvisation. 

Laissez une de la place à l'inattendu, à la surprise. Une chance supplémentaire de vivre de vraies vacances bénéfiques, et pourquoi pas inoubliables.

 

Alors lâchez vous la grappe et bonne vacances!!!

 

 


Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.